Mise en lumière de Justine Georges

Dernière mise à jour : juil. 22

La robe La Montpelliéraine est née suite à un concours international lancé en collaboration avec Makerist. Justine Georges est l’heureuse gagnante de ce concours dessins. Il me tenait à cœur de vous faire découvrir qui se cache derrière ce dessin à travers une petite interview.


Pourrais-tu te présenter ?


Je m’appelle Justine, j’ai bientôt 30 ans, je suis professeure des écoles et je vis dans la région lyonnaise depuis quelques années maintenant. Amoureuse des loisirs créatifs depuis toujours, je suis tombée dans la marmite de la potion couture il y a quelques années et, comme ce cher Obélix, je ne peux plus m'en passer ! Plus sérieusement, j’ai débuté la couture par le plus grand des hasards et en m’inscrivant à un cours de couture. C’est en réalisant pour la première fois un pochon qui j’ai pris conscience du potentiel que pouvait offrir la couture et de la passion qui allait m’imprégner. Je couds aujourd’hui la quasi totalité de ma garde robe et pour rien au monde je ne changerai de mode de vie ! Couture, tricot, broderie et dessin agrémentent mon quotidien et chaque projet est toujours l'occasion d'apprendre, de créer et d'exprimer mon enthousiasme à toute épreuve !

Et côté style, qu’aimes-tu coudre et porter ?


“Je suis une grande fan de robes en tous genres et une adepte de modèles vintages. J’adore les défis couture, alors coudre des patrons techniques avec un effet « Whaou ! » est mon petit pêché mignon.

Mais, bien entendu, il faut que le modèle me ressemble. Ce qui me plaît au niveau des tissus, ce sont les couleurs chaudes et les motifs. J’aime que chaque modèle que je couds exprime ma personnalité colorée !”

Comment as-tu vécu le concours ?


“J’ai vécu le concours comme une opportunité de me dépasser et de montrer ma passion pour la couture et le dessin. J’aime prendre le temps de créer des moodboards lorsque je couds un vêtement, afin de penser en amont à la meilleure association patron/tissus. Quoi de mieux que ce moment de réflexion pour ressortir mon matériel à dessin et immortaliser ma future cousette ?!

Quand j’ai vu le nom du modèle, « La Montpelliéraine », j’ai immédiatement repensé à mes années d’études là-bas et les nombreuses balades que nous faisions avec mon amoureux pour nous rendre sur la place de la Comédie, dans le quartier de l’Écusson, dans le jardin des plantes, la promenade de Peyrou… Autant de beaux souvenirs durant lesquels j’aurais aimé porter une robe comme celle-ci !

Afin de respecter l’esprit des modèles de Mathilde, j’ai choisi de partir de sa belle jupe « la Parisienne ». Ce modèle est un gros coup de cœur en raison de son design asymétrique et de son côté virevoltant. Elle se marie donc à merveille avec l’idée que je me faisais d’une robe estivale. Pour ajouter à la féminité de ce modèle, j’ai pensé à un décolleté en forme de cœur, de fines bretelles et une petite goutte au niveau du décolleté. En définitive, je voulais créer un modèle élégant, fluide, léger et confortable. Je pense que le pari est réussi !”


Combien de patrons Atelier Maelström as-tu cousu et lequel préfère-tu porter ?


"Tes patrons sont tous plus beaux les uns des autres, je crois pouvoir dire que je possède la quasi totalité de tes créations dans ma bibliothèque mais n'ai pas encore eu le temps de tous les tester! Ce n'est qu'une affaire de temps à mon avis... Mon premier patron testé fut la robe Envie, un coup de cœur terrible pour ce joli dos. Je songe déjà à une version en tartan pour cet automne. Par la suite, j'ai cousu Gourmandise, la Nantaise, la Bordelaise, la Tropézienne et très prochainement Orgueil et la Montpelliéraine. On peut dire qu'Atelier Maelström a le vent en poupe dans mon dressing ! Du coup, avec tant de cousettes il est difficile d'élire un patron chouchou parmi tous, mais si je devais en choisir un, je dirais la robe Gourmandise que j'ai beaucoup porté au moment de sa sortie. "


Dans quel tissu imagines-tu La Montpelliéraine ?


"Voici ma petite sélection de tissus pour la robe :"


124 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout