top of page

Mise en lumière de Mireille alias @atenafrodite, une de mes fidèles testeuses

Dernière mise à jour : 24 févr. 2023

Vous connaissez sans doute le site de couture : Atenafrodite.com . Si ce n'est pas le cas, je vous invite à jeter un coup d'œil et à vous inscrire à sa newsletter pour être informée des dernières nouveautés couture, avoir accès à une banque de patron de couture gratuits, et tout plein d'astuces ! Mais savez-vous vraiment qui se cache derrière ce site passionnant ? Il s'agit de Mireille, une de mes testeuses fidèle avec qui j'échange et je collabore depuis maintenant plusieurs années. Mireille est une personne bienveillante, et toujours prête à relever des défis couture. Je voulais donc partager avec vous cette chouette couturière !

Pourrais-tu te présenter, comment et quand as-tu commencé la couture ?


Je suis Mireille, je réside dans la région des Hauts-de-France et suis originaire de la Guadeloupe. Je travaille en tant qu’ingénieure et cheffe de projet informatique.


Comment et quand as-tu commencé la couture ?

"Je voulais apprendre à ajuster des vêtements du commerce, car ils étaient toujours un peu trop grand au niveau du tour de taille. J’habite à 8000 km de ma mère donc elle ne pouvait plus le faire pour moi. J’ai même regretté de ne pas avoir appris à coudre avec elle. Elle cousait et tricotait pour la famille quand j’étais enfant.


C’est alors que mon mari m’a encouragée à acheter une machine à coudre en 2014 … Ce n’est qu’en 2016 que j’ai trouvé le courage de la déballer. Entre-temps, j’ai regardé moult tutos sur YouTube et lu plusieurs livres de débutants en couture. Puis, un jour, une ancienne collègue de bureau (qui sait coudre) m’a dit qu’il était temps de passer de la théorie à la pratique. Ça a été le déclic.


Finalement, je n’ai jamais ajusté ces vêtements du prêt à porter. J’ai rapidement voulu coudre mes propres habits, des pièces uniques.


Côté style, qu'aimes-tu coudre et porter ?

“ Avant toute chose, j’aime les vêtements CO-LO-RÉS ! J’apprécie de porter des vêtements avec une coupe près du corps. Ce qui m’attire, c’est l’originalité d’un modèle. Cette petite touche qu’on ne retrouve pas dans le prêt-à-porter ou à chaque coin de rue. À coudre, les tissus en coton (extensibles ou non) ont mes faveurs.”


Combien de patrons Atelier Maelström as-tu cousu et lequel préfères-tu porter ?

" J’ai commencé avec la jupe Luxure en février 2020. Puis tu m’a proposé d’intégrer ton équipe de testeuses. Ainsi, j’ai tous les patrons sortis depuis octobre 2020. Et ceux d’avant, je les achetés par la suite pour compléter ma collection ! J’ai même réalisé le top Candice baby bump compatible durant ma dernière grossesse.

Mais celui que je préfère porter, c’est la jupe la Parisienne. Le modèle a une prestance naturelle ! C’est amusant que j’apprécie cette pièce car, je n’étais pas fan des vêtements « court devant long derrière ». Et finalement, je me suis réconciliée avec ce style grâce à Atelier Maelström."


Pour quelle autre marque es-tu testeuse ?

" ​Je teste régulièrement les patrons femme de Jour de Couture, Tout Nouveau Tout Beau, Atelier Adriette, Cecile DIY, My Dress Made et Instinct Couture.

Autrement, pour Café Cousettes et Lamericana Pattern, j’éprouve des modèles homme et femme.

Chez l’enfant et la femme, c’est pour la marque Cactofil."


Ce qui t'agace le plus en couture ?

" Relever les patrons, c’est vraiment une tâche que je n’aime pas. C’est pour cela que j’apprécie les patrons PDF. Je peux couper directement mes pièces une fois le fichier imprimé.

Sinon, dans le processus de couture en lui-même, je dirais que réaliser des fronces sur plus de 50 cm, ça m’irrite. Et alors faire des ourlets, ça m’ennuie !"


Une astuce couture ? ( un rangement, un tips, un raccourci, une fourniture,...)

" Une astuce qui a sauvé mon salon , c’est d’avoir rangé mes épingles dans une boîte métallique sous laquelle j’ai placé un aimant puissant. Si ma boîte se renverse, toutes les aiguilles y restent.

Autrement, je conseille de systématiquement prendre des notes de vos essais, de ce qui a fonctionné et aussi l’inverse. Pour ma part, je mets par écrit mes expériences de confection dans un carnet et sur mon site couture atenafrodite.com ."





Mots-clés :

42 vues0 commentaire
bottom of page